Archives du mot-clé urban sketchers

Comme un Lundi #214 – plein de bonnes raisons d’oser dessiner !

Un petit article un peu différent pour ce Comme Un Lundi, pour faire suite à tous les adorables commentaires que vous m’avez laissé sur Facebook ou Instagram suite aux extraits de mon carnet de voyage parisien publiés la semaine passée. Merci beaucoup beaucoup à tous !!!! Je les ai lus avec plaisir, et ça m’a fait chaud au coeur tous ces gentils commentaires. Mais au fil des lignes, j’ai eu l’impression que beaucoup d’entre vous aimeraient « savoir » dessiner et partant du principe qu’ils / elles ne « savent pas », n’osent pas se lancer. Comme si, finalement, le dessin c’était quelque chose de l’ordre du don, de l’inné… soit on l’a, soit on ne l’a pas, mais si on ne l’a pas, pas la peine d’essayer, on n’y arrivera jamais. C’est ça ? J’ai à peu près résumé vos impressions ? Alors je vais vous donner la preuve en images que NON, la capacité de dessiner n’est pas réservée à une élite (chanceuse) qui serait née avec cette faculté 😉

Preuve en image n°1 : même lieu, même personne au bout du crayon… et 4 petites années d’écart

(pour les curieux, il s’agit de l’Ile Louët, à Carantec, Finistère Nord, et la jolie petite maison qu’on y voit est un gîte qui peut être loué avec un peu de patience – il y a environ 2 ans d’attente LOL)

Preuve en image n°2 : côté portrait cette fois… mes tous premiers essais en 2012, en suivant une classe en ligne de Suzi Blu. J’étais fan de ce qu’elle faisait, et je le suis toujours autant !!! C’est elle qui m’a motivée à me lancer 😉

Depuis, je n’ai jamais arrêté, et j’ai suivi plusieurs classes en ligne autour de ce thème. En particulier « Let’s Face It » de Kara Bullock  ou encore Canvas Journey 1 & 2 de Karine Bossé (KaboStudio)

Ce dernier portrait, je viens tout juste de le finir en suivant l’un de ses ateliers 🙂

Assister à quelques séances de modèle vivant a été un gros déclic aussi, que ce soit pour le portrait ou pour les nus ! On apprend vite quand on est plongé au coeur d’un groupe et qu’il y a un rythme à tenir 🙂

Preuve en image n°3 : petits dessins « in situ » à trois petites années d’intervalle. Parce qu’il n’y a rien de tel que le dessin sur le vif pour progresser !!! Les premières fois, ce n’est pas facile… les autres font toujours mieux que nous (et pas que les premières fois d’ailleurs LOL, surtout quand ces autres sont Gwen Scharlipp ou mon cher époux !!!), on a peur du regard des passants, on n’est pas content de ce que l’on réalise…

Et pourtant, dessin après dessin, on progresse ! C’est même impressionnant de voir à quelle vitesse nos croquis évoluent, pour peu que l’on pratique régulièrement (ne serait-ce que 15 mn par jour, ou 1h à 2h par semaine ! ).

Finalement, le dessin, c’est comme le sport ou la musique : si on n’a jamais pratiqué, on aura du mal à arriver au bout d’un marathon ou d’un concerto. Mais si on est motivé, si on se lance, et si on tient la cadence… on peut être surpris soi-même par les résultats 😉

Et pour finir ce loooong post, voici quelques petites pistes pour oser vous lancer :

  • pas la peine d’acheter des tas de matériel pour commencer ! Un bic et des post-it peuvent suffire LOL – il sera toujours temps de vous équiper petit à petit, au fur et à mesure de vos envies et de vos goûts en matière de techniques, outils, couleurs ! Quasiment tous mes croquis « in situ » sont réalisés avec un crayon à papier, un crayon gel noir Uniball waterproof (UB-157) qui ne m’a pas coûté plus de 3 euros, et une boîte d’aquarelle réduite à une petite vingtaine de couleurs (je pourrais faire avec moins, j’en suis sûre, mais j’ai peur de manquer LOL), le tout sur un papier aquarelle 1er prix de chez Dalbe, ou sur mon carnet Moleskine aquarelle (seule petite folie, mais j’adore son format et son papier).
  • soyez patient et indulgent avec vous : Rome ne s’est pas faite en un jour, et la première fois que vous êtes monté sur un vélo, vous n’avez sans doute pas attaqué une rando de 20 km ! Bien souvent, le critique le plus sévère envers vos dessins, ce sera vous ! Alors faites-le taire une bonne fois pour toute, et continuez à avancer, un dessin après l’autre !
  • motivez-vous en rejoignant un groupe – ce peut être virtuel (comme par exemple les astuces dessin et challenges proposés par Renata sur son blog), ou encore mieux : de vraies rencontres avec un groupe d’Urban Sketchers – il y a en un peu partout, et le mouvement ne cesse de s’étendre : mettez un petit mot sur le groupe facebook Urban Sketchers France, et vous trouverez rapidement de la compagnie pour vous lancer 🙂

*****

Et pour vous rassurer une dernière fois… dites-vous bien que les dessins montrés dans cet article ne sont pas les premiers que j’ai réalisés… je n’ai pas pensé à scanner ou photographier ce que je faisais il y a 15 ou 20 ans, mais je vous assure que vous seriez décomplexés une bonne fois pour toute en les voyant LOL.

Et une dernière chose : dans ma p’tite tête, je ne « sais » toujours pas dessiner, et je vois toujours des dessins qui sont teeeeellement mieux que les miens. Mais j’y prends plaisir, et chaque dessin en appelle un nouveau : Il y a toujours moyen de continuer à apprendre et à progresser. C’est ça qui est extraordinaire 🙂

*****

 

 

Balades croquées à Morlaix

Avec le beau soleil qui nous a gâtés en juillet et août, le carnet de croquis s’est bien étoffé cet été ! Il faudra que je prenne le temps de poster par ici les p’tits dessins et tableaux un peu plus grands réalisés pendant nos balades croquées et les rencontres Couleurs de Bretagne. Mais pour ce soir, je vais juste partager avec vous l’album accordéon commencé il y a une petite semaine.

Morlaix croq0001-2

Il est dédié à notre ville, Morlaix : comme c’est finalement l’endroit où nous dessinons le plus souvent, je me suis dit que ça méritait bien qu’un carnet lui soit entièrement dédié ! Et j’en ai profité pour tester le croquis sur un papier aquarelle un peu plus qualitatif : le Fontaine 300g – 100 % coton grain torchon de Clairefontaine. Comme ça change pas mal du carnet Moleskine, il va falloir que je l’apprivoise !

Côté format, j’ai opté pour un accordéon que j’assemble moi-même. les pages mesurent 21 cm en hauteur, 14 cm en largeur, mais sans obligation de m’arrêter aux plis ! Ca me change aussi du format 13×21 cm horizontal du Moleskine. Bref, plein de nouveautés LOL

 

Voici donc les premières sorties croquées dans ce carnet….

Morlaix croq0001photo

Le 10 septembre, nous étions au pied de l’église St Mathieu, à deux pas de l’atelier. Cette porte bleue me faisait de l’oeil depuis très longtemps !

Morlaix croq0001

 

Morlaix croq0002photo

Le 12 septembre, le temps était à la pluie, alors nous nous sommes réfugiés au Grand Café de la Terrasse, lieu magnifique qui accueillait déjà les Morlaisiens au début du siècle dernier…

Morlaix croq0002photo 1903

Et hier, enfin, le soleil étant bel et bien de retour, nous avons trouvé un rocher où nous percher en montant dans la rue de l’Hospice, avec vue imprenable sur l’arrière du Rialto (qui n’est certainement pas le plus beau bâtiment de Morlaix, mais qui a tout de même son charme, dans son genre LOL), et surtout sur les vestiges des remparts de la ville close (XVIème siècle), un enchevêtrement de toits tout à fait Morlaisien, et bien entendu le viaduc en arrière-plan.

Morlaix croq0002photo2

Un certain temps passé sur place pour réussir à rendre tout ça dans le carnet… et la couleur ajoutée à l’aquarelle de retour à la maison (parce que le soleil cognait finalement assez fort, et que nous avions bien chaud !!!)

Morlaix croq0002

Vivement la suite… les croqueurs du Léon nous ont donné rendez-vous à 10h jeudi prochain (20 septembre) devant le Ti-Coz pour une petite séance de croquis in situ : pourquoi ne pas venir nous rejoindre si vous êtes dans le coin ?

Week-end contemplatif…

Avant toute chose, merci à tous pour vos encouragements et gentils mots ici et sur facebook suite à mes mésaventures de fin de semaine !!! Vous êtes adorables !

Et  de voir passer de chouettes photos du salon ces derniers jours m’a donné l’impression d’y avoir été un peu aussi ❤

Je me suis de mon côté avec un week-end passé au rythme du crayon et de l’aquarelle, de dessin en dessin : très reposant, et en bonne compagnie, c’était juste ce qu’il me fallait pour ne pas passer 3 jours à ruminer !!!

USK Lorient0007

J’en ai profité pour redécouvrir ma ville natale sous un autre jour, et je n’étais pas la seule à mettre de la couleur dans mon carnet !

Faites une petite recherche image « Urban Sketchers Lorient » : vous en prendrez plein les yeux !!! Vous pouvez aussi faire un tour chez Gwénaëlle qui a publié ses dessins du week-end : un superbe carnet une fois de plus !!! Elle a même utilisé les petits derniers de l’Encre & l’Image : ça rend trop bien 🙂

USK Lorient0004

USK Lorient0003

Et comme finalement tout est bien qui finit bien, j’ai pu récupérer mon matériel… qui a été livré mardi à Chambéry – bah oui, à quelques jours près, c’était bon, en fait !

pffffff fffff fffffff et re pfffffff

En tout cas, chose promise, chose dûe, je vous prépare pour dans 2-3 semaines un petit quelque chose avec mes kits retrouvés, mais en attendant, rendez-vous sur le blog de l’Encre & l’Image pour un challenge « noir et blanc » : c’est par ici, et il y a des planches de tampons à gagner 🙂